Indications et risques

La technologie du laser est utilisée depuis plus de 20 ans en esthétique comme méthode d’épilation définitive. Si les résultats sont probants, il convient de s’intéresser en préambule aux phototypes concernés par cette méthode car tous les phototypes ne présentent pas les conditions idéales pour une pratique de l’épilation laser.

Indications et risques d'une séance d'épilation laser à La Rochelle | Skin Clinic

QUI EST LE PATIENT TYPE ?

L’épilation laser est indiquée pour tout patient présentant une pilosité perçue comme excessive. Les principaux sujets sont les femmes de plus de 40 ans mais de plus en plus d’hommes se soucient de leur pilosité et souhaitent avoir recours à l’épilation laser.

La pratique au moment de l’adolescence, période de bouleversement hormonal, est inadaptée (sauf cas particuliers). Il est préférable d’attendre la maturité hormonale et la fin du développement de la pilosité pour commencer avec l’épilation laser.

Par ailleurs, tous les phototypes ne présentent pas les conditions idéales pour une pratique de l’épilation laser.

DESCRIPTION DES 6 PHOTOTYPES

Inventé en 1975 par le dermatologue américain Thomas B. Fitzpatrick, le phototype permet de classer les êtres humains suivant les réactions de leur peau à une exposition au soleil. La concentration en mélanine (pigment biologique) détermine le phototype.

Phototype I : peau blanche

Extrêmement sensible au soleil, ne bronze pas. La concentration en mélanine est quasi-nulle. Les poils et les cheveux sont le plus souvent roux, blonds ou châtain clair.

Phototype II : peau très claire

Grande sensibilité au soleil, bronze difficilement : peut devenir hâlée avec apparition de taches de rousseur. Le phototype II présente une très faible quantité de mélanine. Généralement, les poils et les cheveux sont blonds ou châtains.

Phototype III : peau intermédiaire

Sensible au soleil et bronze très progressivement. Les tâches de rousseur sont plus rares et la concentration en mélanine demeure faible. Les poils et les cheveux sont châtains ou bruns.

Phototype IV : peau mate

Avec un taux de mélanine moyen, la sensibilité au soleil est faible. La peau bronze bien et les coups de soleil sont rares. Les poils et les cheveux sont généralement bruns ou châtains.

Phototype V : peau foncée

C’est le type méditerranéen. Les coups de soleil sont exceptionnels car le taux de mélanine est élevé. Le bronzage est rapide et foncé. Les poils et les cheveux sont d’ordinaire bruns ou noirs.

Phototype VI : peau noire

Ne présente pas de sensibilité au soleil avec la concentration en mélanine la plus élevée. Les poils et les cheveux sont noirs.

Risque d'une épilation laser à La Rochelle | Skin Clinic

À QUELS PHOTOTYPES S’ADRESSE L’ÉPILATION LASER ?

La technique du laser utilise la mélanine du poil comme vecteur de la chaleur qui brûle la racine du poil et stérilise la zone. Mais le rayon lumineux ne fait bien évidemment pas de différence entre la mélanine présente dans poil et celle présente dans l’épiderme. De fait, l’épilation laser classique se pratique idéalement sur des peaux claires (pauvres en pigments) avec des poils foncés (riches en pigments).

Les phototypes I à III (peaux très blanches à moyennes) offrent les conditions idéales pour l’épilation laser. À condition toutefois que les poils soient foncés. Les phototypes IV à VI (peaux mate à noires) sont à traiter avec la plus grande prudence.

LES RISQUES LIÉS À L’ÉPILATION LASER

Parmi les risques de l’épilation laser, il convient de différencier les effets temporaires des effets définitifs.
Les effets temporaires sont la plupart du temps bénins.

Risques et effets temporaires :

  • La douleur est occasionnée par la montée en température de la zone au-delà du seuil de coagulation cellulaire, soit 150 °C minimum. Dans une très grande majorité des cas, elle est bien supportée par le patient, mais il est possible d’utiliser une crème anesthésiante avant la séance pour réduire la sensation de brûlure.
  • L’apparition de rougeurs est relativement fréquente. L’application d’une crème cicatrisante après la séance accélère leur disparition.
  • Des renflements avec occasionnellement des petites cloques peuvent durer quelques jours.

 

Risques et effets plus durables :

  • La dépigmentation : rappelons que si la peau est bronzée — naturellement ou non —, elle est plus riche en mélanine. Dans ce cas, le risque de dépigmentation de l’épiderme et l’apparition de taches claires est plus élevé.
  • Les brûlures, en particulier sur les zones où la peau est la plus fine comme la poitrine, le cou ou la mâchoire. Les brûlures peuvent laisser des cicatrices.
Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
Avis du centre esthétique et laser à La Rochelle | Skin ClinicAvis du centre esthétique et laser à La Rochelle | Skin ClinicAvis du centre esthétique et laser à La Rochelle | Skin ClinicAvis du centre esthétique et laser à La Rochelle | Skin Clinic5 Étoiles


8 votes
Moyennes : 4,75 sur 5
Loading...

Aucun commentaire

Posez votre Question

Vous vous posez des questions sur une intervention du centre Skin Clinic ? Vous voulez plus d’informations sur un traitement ?

Nous répondrons de façon personnalisée à toutes vos interrogations